Robe Lighting fait le show à l’édition 2021 de l’Eurovision…

Glamour, paillettes, disco et rock’n’roll sont les maîtres mots de cette nouvelle édition du Concours Eurovision de la chanson, de retour en 2021 à l’Ahoy Arena de Rotterdam (Pays-Bas). À la tête de ce chantier, le concepteur-lumière D Henk-Jan van Beek de Light-H-Art, qui a travaillé en étroite collaboration avec Bas de Vries et Martin Beekhuizen, a sollicité pas moins de 740 projecteurs motorisés Robe pour éclairer l’intégralité de l’événement, ce qui représentait plus d’un tiers de l’ensemble du dispositif lumière sur 1 782 projecteurs actifs.

En plus de créer le style d’éclairage global, les trois associés ont aussi assuré la liaison avec toutes les délégations – dont beaucoup avaient leurs propres concepteurs et directeurs artistiques – pour créer le design lumière des 39 performances.

Les projecteurs Robe mais aussi l’ensemble du matériel Lumière/Son ont été fournis par le prestataire technique officiel de l’ESC 2021, Ampco Flashlight, spécialiste nééerlandais de la location, qui s’est également occupé de monter et installer le matériel.

Le directeur opérationnel et commercial d’Ampco Flashlight, Dennis van der Haagen, a expliqué que la société avait été choisie à la suite d’un appel d’offres européen officiel pour fournir – de manière unique – trois domaines de la production : « Pour réaliser les attentes de chacun, nous avons combiné notre expérience en tant que fournisseur d’éclairage pour l’édition au Portugal en 2018, avec notre vaste expérience audio pour la musique en direct et les événements de diffusion croisée. »

Liste des projecteurs Robe : 396 x Spiider, 220 x LEDBeam 150, 92 x BMFL WashBeam, 25 x Tetra2 moving LED bar, avec 12x BMFL Spot exploités via 12 x systèmes de poursuite RoboSpot.

L’impressionnante scénographie moderniste de Florien Wieder, avec son écran principal à LED et son sol vidéo rappelant un aspect « mercure », a servi de point de départ à Henk-Jan pour développer le design lumière.

Les deux hommes (Henk-Jan et Florian) se sont mis d’accord, dès le début du processus de conception et de planification, sur le fait que « l’intégrité structurelle » de la scène devait être reflétée et renforcée par l’éclairage à chaque instant, avec des lignes puissantes, définies, nettes et épurées.

Le décor contenait un grand nombre d’écrans LED (élément important dans la scénographie), ainsi que du contenu vidéo en réalité augmentée à certains moments.

Des éléments automatisés tels que les portes tournantes, les pods de wash, les bras suspendus et plusieurs autres pièces mobiles ont contribué à créer pléthore de styles architecturaux différents au-dessus et autour de la grande scène allant de l’intime au grandiose.

Henk-Jan a reçu des demandes de la part des directeurs de création et des concepteurs d’éclairage de la délégation de conseil. Lorsque Henk-Jan s’est occupé de choisir des projecteurs, il a dû s’assurer qu’il disposait de suffisamment d’options pour créer des looks différents pour chacun des 39 pays en compétition (sur les trois émissions télévisées, les deux demi-finales et la grande finale).

Les 396 wash à LED Robe Spiider ont été répartis sur 44 nacelles disposées sur le toit, avec 9 Spiider par « nacelle » et utilisés comme d’immenses sources de lumière – presque comme un effet Svoboda « géant ». Quatorze de ces nacelles se trouvaient sur le système d’automatisation, directement disposé au-dessus de la scène principale.

Les 220 x LEDBeam 150 ont été utilisés autour des écrans de la scène principale et de la scène B, ainsi qu’orientés vers l’extérieur des deux scènes.

Vingt-cinq Robe Tetra2 ont été intégrés au plateau, juste en face de l’écran vidéo de la scène principale, et utilisés pour des effets de « pivotement » qui ne sont pas passés inaperçu sur les plans larges.

Après de longues délibérations, un public de 3 500 personnes, testé et socialement distancé, à capacité limitée a été autorisé pour assister aux trois événements télévisés, et on fait autant de bruit qu’un stade de 100 000 personnes, augmentant forcément l’excitation et l’enthousiasme des participants venus décrocher la première place !

Pour éclairer cette vaste zone, les plans initiaux (de 2020) ont été retravaillés et les 92 BMFL WashBeam ainsi que les BMFL FollowSpot LT (Long Throw) ont été utilisés pour éclairer le public et la « Green Room », en général à l’écart mais cette fois déplacée au centre de l’Arena.

Quatorze RoboSpot faisaient partie de la conception globale du système de poursuites. Douze d’entre eux – un mélange de BMFL WashBeam et de BMFL FollowSpot – fonctionnaient en mode multi-appareils avec des MotionCam et deux BMFL FollowSpot, utilisés à la face de la scène.

Les systèmes RoboSpot ont été choisis pour leur précision et les appareils BMFL WashBeam et BMFL FollowSpot pour leur intensité.

Le technicien d’Ampco Flashlight est Dennis Berkhout, responsable des systèmes de poursuite (un système Follow-Me a également été utilisé lors de l’événement).

Tout l’éclairage du spectacle était contrôlé par 10 consoles grandMA3 via Art-Net, sur un réseau totalement redondant prenant en compte les données DMX-RDM et les 26 caméras.

En plus des 39 pays en compétition, 5 environnements uniques, vibrants et appropriés ont été créés par tous les départements travaillant main dans la main, ce qui a contribué à tenir en haleine tous les téléspectateurs et les fans de l’ESC tout au long de la diffusion.

« Nous avons passé un moment merveilleux et avons profité d’une synergie incroyable entre les différents départements comme les décors, la vidéo, l’équipe technique et l’équipe de production », a déclaré Henk-Jan.

« C’était intense de travailler avec toutes les différentes délégations, mais un grand succès grâce à la liaison lumière que nous avions mise en place ! Cela a demandé BEAUCOUP d’organisation ! Notre propre équipe (d’éclairage) était également fantastique, bien sûr, et l’ambiance de travail excellente ! »

L’équipe de programmateurs et d’opérateurs lumière triés sur le volet par Henk-Jan comprenait Joost Wijgers, programmateur principal et assistant concepteur-lumière, et Micky Dordregter, programmateur principal du spectacle, tous deux de Light-H-Art.

Les programmateurs de spectacle Andre Beekmans, Robbert-Jan Vernooij et Erik-Jan Berendsen, le programmateur de l’équipe de nuit Bas Geersema et le programmateur de caméras previz et DMX Emillio Galluzo faisaient également partie de l’équipe lumière. Bart van Stiphout était le gaffeur de l’éclairage.

Henk-Jan et le service d’éclairage ont collaboré étroitement avec Falk Rosenthal et Thomas Neese de Gravity pour le contenu vidéo à l’écran et les inserts AR pour la diffusion.

L’équipe d’Ampco Flashlight, dirigée par Dennis van der Haagen, comprenait également le directeur de projet Marco de Koff et le directeur de compte adjoint Marc van der Wel. Le chef de projet lumière était Ruud Werkhoven, les chefs d’équipe lumière étaient Tijs Winters et Martin Hoop et le technicien principal ; Roy Aarninkhof.

© Photos : Ralph Larmann

Info: www.robelighting.fr

Aller à la barre d’outils