John Artonne éclaire la tournée de Laurent Voulzy avec le ROBE ESPRITE™

De retour sur scène, Laurent Voulzy sillonne à nouveau les routes de France avec une série de concerts exceptionnels dans les églises et les cathédrales, et une conception lumière unique signée John Artonne.

Accompagné du pianiste Michel Amsellem, de la jeune harpiste, guitariste et chanteuse américaine Naomi Greene, ainsi qu’une chorale, celle des Chanteurs de Saint-Eustache et d’un bagad, le Bagad Keryz, Laurent Voulzy réadapte son répertoire et ses nombreux duos (Alain Souchon…) avec des morceaux spécialement interprétés pour faire écho à ces lieux sacrés, chargés d’histoire et de symboliques que l’artiste apprécie tant.

« Plantés là, au milieu des villes et des villages parfois depuis des siècles, l’église est un vaisseau spatial, y jouer, et y chanter est un bonheur, et le lieu n’est pas neutre, car ses murs, voûtes, vitraux, piliers nous imposent leur Résonance, et sont des partenaires avec qui il faut compter. » raconte Laurent Voulzy.

Sur les routes depuis bientôt 3 ans, le concept de tournée dans les églises & cathédrales n’est pas nouveau mais n’a jamais autant attisé la curiosité du public. Avec des dates prévues au moins jusqu’à fin juillet de l’année prochaine et une moyenne de 1 000 à 1 200 places assises la tournée de Laurent Voulzy est un véritable succès. Affichant salle comble à chaque représentation, la production a décidé de doubler les dates afin de satisfaire le plus grand nombre de spectateur.

Et on comprend pourquoi… Véritable ode aux « belles paroles » et aux anecdotes personnelles et historiques (Charles d’Orléans, Abbé Pierre…), le concert de Voulzy invite au dépaysement avec un design lumière conçu, entre autres, avec 8 x ROBE ESPRITE pour sublimer les lieux sans les dénaturer. Des lieux qui offrent aussi un niveau sonore et des effets de résonance exceptionnels dû aux hauts plafonds, voûtes et vitraux, complétés par un système de son « L-Acoustics », déployé chaque jour dans les lieux par les équipes techniques.

D’abord contacté par la production (Les Spectacles de la Lionne), John Artonne, concepteur lumière, a ensuite rejoint l’équipe technique 3 mois après le début de la tournée pour être rapidement opérationnel sur le show 10 jours après.

John qui signe ici sa 1ère tournée en tant que concepteur lumière et pupitreur, avoue le vrai défi technique auquel son équipe et lui-même sont parfois confrontés dans certaines églises et cathédrales. Des lieux souvent très peu adaptés aux installations scéniques de par leur conception datant, pour certaines de plusieurs siècles : « C’est arrivé que les conditions soient quand même assez compliquées. Parfois il n’y a que des prises 16A dans les murs et rien d’autres… Pas de tableaux électriques, donc parfois la nécessité de faire venir des groupes électrogènes sur place. Même pour les accès camions… Techniquement c’est un très gros challenge ! Ça change d’un Zénith ou finalement tout est plus simple ».

Le matériel lumière qui a été fourni par le prestataire Mag Scène, s’adapte et évolue au même rythme que le design évolue. L’implantation, quant à elle varie régulièrement en fonction des lieux et de la surface de projection. Uniquement composé de spots à LEDs, le kit contient en partie, 8 x ROBE ESPRITE, tous équipés d’une source interchangeable, technologie brevétée par Robe et baptisée “Transferable Engine ».

Positionnés les uns à côté des autres, derrière la scène, les ESPRITE sont utilisés pour créer de la volumétrie et du faisceau en mode « concert ». Également pour projeter des gobos et des formes sur les murs du fond et pour sublimer les lignes architecturales et décors (statues, vitraux etc.) présents à l’intérieur des édifices. Sur ce projet, l’ESPRITE a convaincu après des essais concluants, réalisés à la fois avec le prestataire et Laurent (Voulzy) qui lui-même apporte une grande attention au visuel et à la mise en scène.

John précise : « Ce qui m’a un peu contrarié lorsque j’ai débarqué dans la troupe, ce sont les spots sur l’ancien kit il y avait beaucoup de choses (au niveau de la portée, du flux etc.) que je ne pouvais pas faire car technologiquement les machines n’en sont pas capables. Aujourd’hui la technologie de l’ESPRITE m’apporte ce qui me manquait pour que le show soit presque parfait ! J’ai pu développer davantage les tableaux et toutes les ambiances que Laurent (Voulzy) et moi-même voulions pour le show ».

La puissance lumineuse de la machine est notamment une des caractéristiques qui a fait la différence dans le choix des nouveaux projecteurs.

Pour l’équipe en charge du design lumière, l’ESPRITE répond aujourd’hui à de nombreuses contraintes, notamment dans le rapport de projection qui nécessite, dans ce spectacle l’utilisation d’une source suffisamment puissante pour être utilisée sur de longues distances : « Quand je fais des projections arrière, par exemple. Avec les anciennes machines, selon la distance entre mon kit et le fond (de la salle), je n’y arrivais pas toujours. En moyenne je perdais quasiment 70% de mon faisceau, c’était trop loin… Là le fait d’avoir des ESPRITE sur mon kit, je gagne 45 à 50% de flux supplémentaire et je passe de 300 à 750 WATTS. Même le travail sur l’optique, la lampe etc. C’est tout ce qui me manquait ! Au-delà du fait que la machine soit plus puissance, elle est beaucoup plus évoluée. Pour être honnête, on a vraiment vu l’avant/après…. Avec 8 machines, j’arrive à faire croire qu’il y en a 50. ».

Une très belle mise en scène et un design lumière réalisé en collaboration avec John Artonne et son assistant lumière Simon Aznar.

Les 3 points à retenir de l’ESPRITE selon John :

  • La roue d’animation & de gobos
  • Les variations de couleurs notamment la couleur quadri + la possibilité de capturer en photo certaines couleurs difficile à capter (violet, bleu…)
  • Le zoom et le focus

Crédits :

  • Nicolas Aznar – Directeur de Production / Ingé Son Face
  • Florent Best – Régisseur Technique
  • John Artonne – Designer / Opérateur Lumières
  • Tom Bois – Assistant Lumières
  • Simon Aznar – Assistant Lumières / Tech Auto / Blocker
  • Greg Sanial
  • Vincent Gueraud – Ingé Système
  • Laurent « Lols » Haddad – Régisseur Plateau
  • Vincent Caudron – Ingé Retours
  • Christian Martin – Backliner
  • Marielle Garand – Regisseuse Artiste
  • Florian Dess – Chauffeur / Monteur
  • Michel Algay – Producteur
  • Francoise Malet – Productrice
  • Cathy Bitton – Manageuse Artiste
  • MAG SCENE – Prestataire
  • Gregory Sanial – Directeur général de la société de prestation Mag Scene

Créa et réal du design lumière :

  • Simon AZNAR
  • Florent BEST
  • MAGSCENE
  • Agence de création « Pixldesign »

© Photo : ROBE lighting France
© Photo : Alexpixelle

Info: www.robelighting.fr

Read other news tagged with:
Aller à la barre d’outils