ST Engineering Antycip fournit son expertise en simulation à l’Agence Européenne de Défense

Paris, janvier 2022 – En tant que fournisseur expert de solutions de simulation, d’analyse, de modélisation, d’affichage et de réalité virtuelle, ST Engineering Antycip, partenaire de l’Union européenne pour l’OCEAN 2020 (Open Cooperation for European mAritime awareNess), a mis son expertise au service de ce projet de recherche de défense, le plus grand jamais financé de l’UE.

Le projet OCEAN 2020, d’un montant 35 million d’euros, qui a duré trois et s’est récemment achevé à Bruxelles, a ouvert la voie à de futures collaborations au sein de l’UE dans le domaine naval en démontrant l’utilité des technologies, nouvelles et existantes, dont les systèmes sans pilote, les systèmes de gestion de combat (CMS), la communication navale et les centres d’opération maritime, pour mieux connaitre l’état de la situation dans un environnement maritime. Le projet OCEAN 2020 a été mené par l’Agence européenne de défense et coordonné par l’entreprise Leonardo, spécialisée dans l’aérospatial, la défense et la sécurité, qui a supervisé un consortium composé de ST Engineering Antycip et de 41 autres entreprises, universités et instituts de recherche ainsi que des marines nationales et des ministères de la défense.

Les techniques de modélisation et de simulation (M&S) ont joué un rôle crucial tout au long du projet, les nos partenaires modélisant des concepts opérationnels afin de valider l’architecture d’OCEAN 2020, y compris des simulations d’essais en mer qui se sont appuyées sur des mises en situation réelles en Méditerranée et en mer Baltique. ST Engineering Antycip a joué un rôle central dans ces simulations d’essais (dans le cadre de WP3, une des six parties du projet), en apportant au consortium WP3 son soutien technique à la simulation en réseau, à la production de scénarii et à la visualisation 3D.

Ivan Iorini Zeffirini de ST Engineering Antycip, qui a dirigé le travail de la société au sein d’OCEAN 2020, liste les principaux objectifs des essais simulés du WP3 :

• Atténuation des risques : évaluation des plateformes de systèmes avec et sans pilote en amont des essais réels en Méditerranée et en mer Baltique
• Complémentarité : analyse des systèmes de résilience dans des conditions environnementales difficiles et en présence de paramètres multiples.
• Intégration : évaluation de l’amélioration des nouvelles technologies telle que le traitement avancé des données et des vidéos ainsi que les algorithmes d’essaim.

Afin de réaliser ces objectifs, les partenaires d’OCÉAN 2020 se sont tournés vers ST Engineering Antycip et sa société sœur et collaborateur de longue date MAK Technologies, pour fournir le matériel et le soutien logiciel en M&S, spécialité de MAK, y compris sa technologie phare de réseau de simulation, VR-Link.

VR-Link a été couplé avec MAK RTI, une infrastructure d’exécution HLA haute performance, afin de soutenir le simulateur d’exercices OCEAN 2020 HLA EVOLVED, pour lequel ST Engineering Antycip a développé une structure d’échange de données FOM. Cependant, pour la simulation des essais réels en Méditerranée et en mer Baltique, le VR-Forces a été utilisé, la puissante solution de MAK de forces dirigées par ordinateur (CGF). Enfin, le VR-Vantage de MAK a permis de visualiser des scènes 3D d’essais simulés.

L’équipe ST Engineering Antycip de Zeffirini a apporté son soutien à MBDA qui, en tant que responsable des activités des systèmes de simulation a mené différentes taches telles que la personnalisation des scénarios CGF, la visualisation du flux vidéo des capteurs 3D utilisant le protocole STANAG (norme vidéo analogique de l’OTAN). Une contribution commune et productive, en particulier pendant la phase d’intégration du scénario dans un premier test pratique, nous a permis de mettre en œuvre une démonstration réussie de simulation d’essais.

Ayant atteint ses objectifs opérationnels, techniques et de coopération, notamment trois essais simulés, deux essais réels en mer et les toutes premières démonstrations multinationales simultanées au monde impliquant des véhicules aériens sans pilote (UAV ou drones), des UAV tournants, des véhicules terrestres sans pilote, des véhicules sous-marins autonomes et des véhicules sous-marins télécommandés, le projet OCEAN 2020 a été qualifié de succès par l’Agence européenne de défense (AED). De fait, le projet devait démontrer le potentiel de la recherche financée par l’UE pour les applications de défense et stimuler la capacité industrielle de l’UE en matière de systèmes militaires sans pilote.

Zeffirini confirme que le soutien technique de MAK technology et de ST Engineering Antycip a été extrêmement bien reçu par les représentants WP3 de l’AED, l’agence saluant en particulier la résilience de tous les partenaires d’OCEAN 2020 qui ont su travailler et ont pu livrer le projet malgré la situation changeante imposée par les conditions sanitaires difficiles dues à la Covid-19.

« À cause de la pandémie de Covid-19, le défi a été de s’assurer que tout se passait sans accroc pour nos partenaires. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous sommes fiers d’avoir contribué à la mise en œuvre d’OCEAN 2020, un projet qui devrait changer la donne en matière de coopération maritime européenne », ajoute M. Zeffirini.

« MAK est fier d’avoir apporté son soutien au plus grand projet de recherche collaborative en matière de défense de l’Union européenne, OCEAN 2020, en fournissant des licences logicielles gratuites », commente Peter Swan, directeur des ventes internationales de MAK Technologies. « Cela a permis de créer un environnement de simulation contribuant à une meilleure connaissance de la situation maritime européenne, ainsi qu’à une autonomie, une rentabilité et une interopérabilité accrues des missions conjointes, en utilisant des protocoles compatibles avec les normes de l’OTAN. Le logiciel MAK ONE a été utilisé pour intégrer et exécuter divers prototypes dans un environnement virtuel réaliste. »

Info: https://steantycip.com

Aller à la barre d’outils